AccueilAccueil ArticlesArticles Choix de langueChoix de langue
RSS Feeds
DrillDown Icon Autisme Ontario – Base de connaissances
DrillDown Icon Bienvenue
DrillDown Icon Caractéristiques et fonctionnalités de ce site
DrillDown Icon 2 Diagnostic
DrillDown Icon 3 Famille
DrillDown Icon 4 Développement des habiletés
DrillDown Icon 5 Activités récréatives, loisirs et santé
DrillDown Icon 6 Bénévolat et emploi
DrillDown Icon 7 École élémentaire et secondaire
DrillDown Icon 8 Possibilités d'intervention
DrillDown Icon 9 Technologie
DrillDown Icon 10 Opinions personnelles
DrillDown Icon 11 Planification de l'avenir
DrillDown Icon 12 Études postsecondaires
DrillDown Icon 13 Transition vers l'école
DrillDown Icon 14 Les professionnels et le TSA
DrillDown Icon Les ergothérapeutes
DrillDown Icon Dentistes pédiatriques
DrillDown Icon Physiothérapeutes
DrillDown Icon Les travailleuses et les travailleurs sociaux
DrillDown Icon Les orthophonistes
DrillDown Icon Les enseignantes et les enseignants
DrillDown Icon Les diététistes
DrillDown Icon Les optométristes
DrillDown Icon 15 La santé mentale
  Envoyer cet article par courrielAperçu avant impressionAperçu avant impression article actuel/Catégorie avec articles complémentaires/sous-catégories
 
Les ergothérapeutes

Quel est le rôle des ergothérapeutes? Comment aident-ils ou aident-elles les enfants ayant un trouble du spectre de l’autisme (TSA)?

L’ergothérapie est une profession du domaine de la santé qui vise à optimiser l’autonomie de l’individu dans le cadre de ses activités quotidiennes compte tenu de son milieu familial et social.

Plus précisément, le rôle de l’ergothérapeute auprès des enfants ayant un TSA consiste, entre autres, à évaluer les habiletés, les forces, les intérêts particuliers, ainsi que les difficultés liées aux activités de la vie quotidienne de l’enfant au sein de la collectivité, à la maison et à l’école.

L’ergothérapeute utilise des méthodes diversifiées d’évaluation telles que l’observation de l’enfant dans son milieu (scolaire, familial, préscolaire, parascolaire) et le recours au jeu et à des outils normalisés.

Ce processus d’évaluation, souvent entrepris au sein de l’équipe interdisciplinaire (p. ex. un orthophoniste, un thérapeute du comportement et un pédiatre), mène à un plan d’intervention favorisant une participation et un rendement satisfaisants de l’enfant relativement à des éléments importants tels que les soins personnels, les habiletés de jeux et les interactions sociales.

En partie, l’évaluation ergothérapique permet d’analyser le profil sensoriel de l’enfant et de déterminer les composantes sensorimotrices et cognitives favorables au développement de ses habiletés de jeu.

L’ergothérapeute adopte une pratique axée sur le client et discute des résultats de l’évaluation avec ce dernier (parent, aidant naturel, enfant selon l’âge et les capacités cognitives), afin de déterminer, de manière concertée, des objectifs personnels significatifs.

Quels sont les signes dénotant qu’un enfant pourrait avoir besoin des services spécialisés d’un ou d’une ergothérapeute?

 

  • Difficultés de planification motrice. La planification motrice ou la praxie se rapporte à la capacité de déterminer les actes nécessaires pour accomplir une tâche motrice et pour effectuer les mouvements à cette fin. Voici quelques indices de troubles de planification motrice :
    • gestes maladroits;
    • difficulté à exécuter de nouvelles activités qui nécessitent plusieurs étapes (p. ex., pédaler sur un tricycle, boutonner sa veste, etc.);
    • lenteur motrice;
    • degré de concentration important pour effectuer des tâches motrices;
    • restriction dans la généralisation des habiletés motrices acquises (p. ex. l’enfant n’éprouve aucune difficulté à se laver les mains de façon autonome à la maison, mais a besoin d’aide pour exécuter la même tâche en milieu scolaire).

 

 

  • Délai sur le plan moteur (motricité fine et globale);
  • Difficulté à s’acquitter de tâches liées aux soins personnels (p. ex. habillage, toilette, repas);
  • Habiletés de jeu restreintes;
  • Trouble d’autorégulation : se manifeste notamment par des comportements tels que le manque d’attention ou de concentration, la distraction soutenue, la transition difficile du jeu actif aux travaux assis, la difficulté à changer de routine, le niveau d’activité faible ou élevé;
  • Déficit du traitement de l’information sensorielle
    • Par exemple, un enfant hyperréactif aux sensations tactiles peut adopter les comportements suivants : détester et éviter les jeux salissants, être irrité par la texture de certains vêtements ou aliments, etc.
    • Un enfant hyporéactif aux sensations vestibulaires (mouvements) peut, entre autres, adopter les comportements suivants : 
  • rechercher des activités aux mouvements rapides, montrer de l’inconscience face aux dangers liés aux hauteurs, tourner sur lui-même, sauter, bondir ou courir de façon fréquente.

 

Est-ce qu’un enfant qui a un syndrome d’Asperger peut bénéficier des services ou de certaines interventions d’un ou d’une ergothérapeute?

Selon les recherches, 50 % à 90 % des enfants ayant un TSA présentent des différences dans la façon dont leur système nerveux traite l’information sensorielle de l’environnement et du corps. Plusieurs individus ayant reçu un diagnostic de TSA et d’Asperger ont témoigné au sujet de leurs expériences sensorielles.

L’ergothérapeute possède l’expertise nécessaire pour évaluer les troubles sensoriels et faciliter l’élaboration de stratégies de gestion de tels troubles.

Certains auteurs estiment que de nombreux enfants ayant le syndrome d’Asperger présentent des problèmes de fonctions exécutives (attention, organisation, planification, etc.). L’ergothérapeute peut aider l’enfant à se doter de stratégies compensatoires et de résolution de problèmes pour permettre un fonctionnement optimal dans son milieu scolaire et familial. Ces stratégies pourraient comprendre des appuis visuels afin de ne pas oublier d’apporter ses devoirs à la maison, ainsi que des adaptations de l’environnement, dans le but de favoriser l’organisation spatiale de sa table de travail.

Les enfants ayant un syndrome d’Asperger présentent des difficultés d’interaction sociale (difficulté à comprendre certaines situations et à interpréter les attentes d’autrui) qui peuvent créer de l’anxiété. L’ergothérapeute peut aider l’enfant à mieux gérer son anxiété à l’aide d’outils sensorimoteurs (des sensations qui apaisent le système nerveux), d’outils de relaxation et de stratégies cognitives (p. ex. enseigner à l’enfant des trucs de façon intellectuelle pour se calmer ou pour approcher un ami). L’ergothérapeute joue un rôle essentiel, puisqu’il permet à l’enfant et aux membres de la famille de se familiariser avec des stratégies de régulation et de gestion des émotions pouvant être intégrées à la routine quotidienne, compte tenu des intérêts de l’enfant.

L’ergothérapeute en milieu scolaire peut également suggérer des trucs pour faciliter les apprentissages de l’enfant et son intégration sociale.

De combien de séances avec un ou une ergothérapeute l’enfant ayant un TSA a-t-il besoin?

La durée d’un suivi en ergothérapie varie en fonction des objectifs fixés, de la complexité des besoins déterminés, ainsi que du type de service offert par l’organisme en question (services directs en milieu clinique, services privés, services de consultation, etc.). Certains organismes sans but lucratif offrent un nombre prédéterminé de séances de traitement tandis que d’autres offrent des services de consultation dans le cadre de programmes auxquels les enfants participent déjà (milieu de traitement de jour, services axés sur le comportement, milieu scolaire ou préscolaire). Le client a la possibilité de cesser de recevoir ces services en tout temps. L’ergothérapeute a l’obligation professionnelle de recommander l’arrêt des services d’ergothérapie lorsqu’il devient évident que l’enfant ne progresse plus vers l’atteinte de ses objectifs.

Est-ce que les ergothérapeutes peuvent remplir et signer des formulaires en vue d’obtenir de l’aide pour des enfants qui ont un handicap grave ou un crédit d’impôt pour personnes handicapées?

Oui, les ergothérapeutes peuvent remplir ces deux types de formulaires. Le formulaire de demande de services pour les enfants qui ont un handicap grave peut aussi être rempli par la famille elle-même ou par un professionnel de la santé qui prodigue des soins à un membre de cette famille. L’organisme Respiteservices.com offre des ateliers pour aider les familles à remplir les formulaires de demande d’aide financière.

Est-ce que l’ergothérapeute peut collaborer avec d’autres professionnels pour aider un enfant, par exemple avec un orthophoniste ou un thérapeute spécialisé en analyse comportementale appliquée (ACA)?

Il est essentiel de travailler au sein d’une équipe interdisciplinaire qui préconise une approche holistique, afin de cerner l’étendue de la complexité des besoins associés aux TSA. Une collaboration soutenue entre les professionnels de la santé, les aidants naturels et les membres de la famille de l’enfant ayant un TSA est indispensable pour assurer une approche axée sur le client.

Les objectifs des approches utilisées par l’orthophoniste et l’ergothérapeute se recoupent souvent au plan du développement des habiletés de jeu et de la communication sociale. En effet, l’ergothérapeute qui incite l’enfant à pratiquer une de ses activités sensorimotrices préférées (p. ex. trampoline) engendre un état d’éveil optimal, ce qui peut également faciliter le recours à des stratégies de communication sociale par l’orthophoniste.

L’ergothérapeute peut aussi suggérer des stratégies pour aider l’enfant à se concentrer et ainsi lui permettre d’accroître sa participation au programme d’intervention comportementale intensive (ICI).

Est-ce qu’un financement direct versé par le gouvernement pour un programme d’intervention comportementale intensive (ICI) peut être utilisé pour payer un ou une ergothérapeute qui travaille avec une équipe de professionnels?

Le financement direct versé par le gouvernement pour un programme d’intervention comportementale intensive (ICI) ne peut pas être utilisé pour payer un ou une ergothérapeute. Dans ce cas, la famille n’a pas d’autre option que celle de se tourner vers les services d’ergothérapie offerts dans le secteur privé.

Quelles sont les questions que je devrais poser à un ou une ergothérapeute lorsque je sollicite ses services pour mon enfant?

 

  • Quel est le rôle d’un ou d’une ergothérapeute?
  • Quelles sont les approches et outils utilisés pour évaluer les besoins de mon enfant?
  • Quel est le type de services offerts (consultation, direct), selon votre mandat? S’agit-il de services à court ou à long terme? Comment vous y prendrez-vous pour que mon enfant bénéficie au maximum des services?
  • Comptez-vous nous suggérer des stratégies pour que mon enfant transfère dans sa routine quotidienne à la maison les habiletés acquises en milieu clinique?
  • Pouvez-vous me décrire votre expérience de travail auprès d’individus ayant un TSA?
  • Pratiquez-vous au sein d’une équipe interdisciplinaire et si non, valorisez-vous une telle approche? Seriez-vous prêt à rencontrer les autres professionnels de la santé qui participent à la mise en œuvre du plan d’intervention auprès de mon enfant?

 

Est-ce que l’ergothérapeute peut poser un diagnostic de TSA? Peut-il ou peut-elle établir un diagnostic que d’autres professionnels ne sont pas en mesure de poser?

Le psychologue est formé pour utiliser une gamme d’outils reconnus pour établir un diagnostic. L’ergothérapeute n’est pas en mesure de poser un diagnostic de TSA. Par contre, certains centres hospitaliers fournissent des services d’évaluation diagnostique propre aux TSA et l’équipe interdisciplinaire chargée de ces services compte généralement un ou une ergothérapeute.

La contribution de l’ergothérapeute consiste à évaluer et à intervenir relativement au fonctionnement sensoriel et aux troubles de la planification motrice.

Est-ce que les ergothérapeutes devraient fournir des rapports écrits sur les résultats des évaluations réalisées ou des interventions entreprises?

L’Ordre des ergothérapeutes de l’Ontario fournit des lignes directrices sur la gestion des dossiers. Le dossier clinique doit notamment citer les méthodes d’évaluation utilisées, les résultats obtenus, les conclusions tirées, ainsi que les recommandations émises.

L’ergothérapeute discute des résultats et des interprétations de son évaluation avec son client (famille, aidants naturels). Selon notre expérience, la majorité des organismes fournissent un rapport écrit de l’évaluation. En pratique privée, des frais peuvent être exigés pour la rédaction d’un rapport formel.

Quels sont les types de thérapie ou d’intervention qu’un ou une ergothérapeute peut offrir à un enfant ayant un TSA? Existe-t-il des thérapies dont l’efficacité est plus reconnue que d’autres?

L’ergothérapie cherche à soutenir l’enfant dans son fonctionnement scolaire et social, à stimuler le développement des habiletés de jeu et le développement sensorimoteur, à intégrer les apprentissages perceptivo-cognitifs et à renforcer l’attention et la concentration.

L’intervention en ergothérapie auprès des enfants ayant un TSA peut prendre différentes formes.

Le rôle de l’ergothérapeute consiste principalement à sélectionner la meilleure combinaison d’approches qui permettront une réalisation optimale des objectifs.

C’est par l’entremise du jeu et des activités importantes de l’enfant que l’ergothérapeute favorise l’acquisition d’habiletés plus avancées et plus fonctionnelles.

L’importance d’incorporer des principes d’intégration sensorielle dans les méthodes d’intervention est indéniable. Temple Grandin, Stephen Shore et de nombreux autres adultes connus ayant un TSA ont décrit la façon dont ils vivaient leurs perceptions sensorielles.

En fait, dans le cadre de la publication du DSM V, le groupe de travail chargé de la révision des critères diagnostiques du TSA propose de tenir compte des troubles sensoriels tels que l’hyperréactivité et l’hyporéactivité.

Par l’entremise d’interventions en ergothérapie, des activités sensorielles peuvent être sélectionnées dans le but de préparer le système nerveux de l’enfant pour que ce dernier bénéficie au maximum des activités thérapeutiques qui suivront.

À la suite d’une évaluation du profil sensoriel de l’enfant, l’ergothérapeute peut recommander un régime sensoriel, c’est-à-dire une combinaison prescrite d’activités et d’adaptations de l’environnement qui répondent aux besoins sensoriels et comportementaux de l’enfant. Un régime sensoriel peut avoir pour objectif :

de créer un environnement dans lequel l’enfant peut réaliser son plein potentiel d’apprentissage et accroître sa participation scolaire;

 

  • de bloquer les réactions désagréables aux apports sensoriels;
  • de diminuer l’agitation et d’augmenter l’attention lors de travail assis;
  • d’aider l’enfant à comprendre ses propres besoins sensoriels;
  • d’améliorer le développement des compétences motrices.

 

L’ergothérapeute peut aussi utiliser une approche cognitive, c’est à dire enseigner des stratégies à l’enfant d’une façon intellectuelle (p. ex. donner des trucs pour se calmer, pour tracer ses lettres).

Les ergothérapeutes sont parfois consultés par différents partenaires (centre jeunesse, école, garderie, centre de traitement, assistant en ergothérapie) dans le cadre d’ateliers, de conférences ou de séances d’accompagnement.

Est-ce que l’ergothérapeute verra mon enfant à son bureau, à notre domicile ou dans la collectivité?

Compte tenu des difficultés bien connues des individus ayant un TSA à généraliser les acquis, l’environnement dans lequel l’activité a lieu demeure un facteur fondamental à considérer dans le cadre du processus d’évaluation et de recommandation.

L’ergothérapeute occupe un rôle primordial en ce qui a trait aux modifications et adaptations de l’environnement pour favoriser la participation de l’enfant dans ses activités quotidiennes. Par exemple, à l’égard d’un enfant qui éprouve des difficultés à se concentrer dans une salle de classe bruyante, l’ergothérapeute pourrait recommander de :

 

  • installer des balles de tennis sur les pattes de chaises pour diminuer le bruit;
  • fournir un casque d’écoute ou des protecteurs d’oreille pour atténuer les sons (pour les exercices d’incendie, les rassemblements).

 

Les séances d’intervention peuvent avoir lieu en classe, en garderie, en clinique ou à domicile en fonction des objectifs fixés par la famille, de la nature des services offerts et du mandat de l’organisme qui fournit les services. Par exemple, les services de consultation offerts par le conseil scolaire ont généralement pour but d’aider l’élève à réaliser son plein potentiel d’apprentissage en classe.

Est-ce que l’ergothérapeute enseignera aux parents et aux fournisseurs de soins certaines des interventions recommandées à la maison?

L’ergothérapeute peut renseigner et offrir un soutien au réseau social de l’enfant, afin de répondre aux besoins de ce dernier.

L’ergothérapeute qui émet des recommandations précises, telles que la mise en place d’un régime sensoriel, a l’obligation de renseigner les fournisseurs de soin qui mettront en œuvre les stratégies avec l’enfant, ainsi que de fournir un suivi pour s’assurer de l’efficacité des recommandations.

Y a-t-il d’autres aspects dont je devrais être au courant lorsque je travaille avec un ou une ergothérapeute ou que je retiens ses services?

L’ergothérapeute offrant des services en pédiatrie possède des connaissances approfondies sur le développement des habiletés de jeu chez l’enfant. Le jeu constitue l’activité principale de l’enfant. De ce fait, l’ergothérapeute utilise le jeu comme outil de base afin d’atteindre divers objectifs thérapeutiques (améliorer la relation parent-enfant, apports sensoriels variés pour favoriser la concentration de l’enfant pendant les travaux assis), dans le cadre de ses interventions.

L’analyse de la tâche est une composante importante lors de l’évaluation et l’intervention. Cette approche permet à l’ergothérapeute d’intervenir sur les habiletés sous-jacentes, à la source du problème. L’ergothérapeute modifie la tâche en fonction de niveaux de difficultés variés, ce qui permet à l’enfant de réaliser la tâche demandée. Par exemple, à l’égard d’un enfant qui apprend à se brosser les dents, l’ergothérapeute pourrait recommander les adaptations suivantes :

 

  • recours à des appuis visuels illustrant la tâche étape par étape;
  • fournir une brosse à dent à manche large à l’enfant qui éprouve des difficultés de motricité fine;
  • fournir une brosse à dent qui vibre à l’enfant qui requiert un apport sensoriel plus intense.

 

À combien s’élèvent habituellement les honoraires d’un ou d’une ergothérapeute? Est-ce que les familles ont accès à du financement pour payer les services d’un ou d’une ergothérapeute?

Les frais associés aux services privés d’ergothérapie peuvent varier entre 90 $ à 120 $ de l’heure. Vous pouvez consulter le répertoire des ergothérapeutes en pratique privée sur les sites suivants : www.caot.ca et www.coto.org

Peu d’assureurs ou d’employeurs défraient les coûts associés aux services d’ergothérapie.

Existe-t-il des organisations ou des associations dont les ergothérapeutes devraient ou pourraient souhaiter être membres?

Chaque province et territoire du Canada possède ses propres règles sur l’exercice de la profession. En Ontario, les ergothérapeutes doivent s’inscrire à l’Ordre des ergothérapeutes de l’Ontario.

« L’Ordre protège le public de diverses façons. Entre autres, il produit des documents qui guident les membres de la profession. Ces documents sont parfois très précis, comme dans le cas des lignes directrices de pratique, et ils sont parfois plus généraux et expliquent comment les ergothérapeutes compétents, responsables et motivés devraient exercer leur profession. » (source : www.coto.org)

De plus, les ergothérapeutes de plusieurs provinces et territoires sont tenus de réussir l’examen national d’attestation administré par l’Association canadienne des ergothérapeutes (ACE). « Par ailleurs, l’ACE assure un leadership national afin de développer et de promouvoir activement l’ergothérapie centrée sur le client au Canada et sur la scène internationale. » (source : www.caot.ca)

Quelles sont les études qu’une personne doit compléter pour avoir le droit de porter le titre d’ergothérapeute?

Depuis 2008, l’Association canadienne des ergothérapeutes accorde l’agrément aux personnes ayant suivi un programme de formation en ergothérapie menant à l’obtention d’une maîtrise professionnelle en ergothérapie (condition préalable à l’exercice de la profession). Pour obtenir plus de détails, veuillez consulter www.caot.org.

---

Interviewée : Chantal de Ruette, B. Sc. en ergothérapie, ergothérapeute autorisée (Ontario)

Chantal de Ruette, B. Sc. en ergothérapie, ergothérapeute autorisée (Ontario), pratique l’ergothérapie depuis 1999. Dès le début de sa carrière, elle développe une expertise particulière en pédiatrie axée à la fois sur les activités d’intervention en réadaptation et les consultations en milieu scolaire et clinique. Depuis son arrivée à Toronto en 2003, Chantal a eu l’occasion de travailler étroitement avec plusieurs équipes multidisciplinaires formées de professionnels profondément dévoués à la cause des enfants ayant un trouble du spectre de l’autisme (TSA). Elle travaille actuellement en tant qu’ergothérapeute au Centre Genève pour l’Autisme, au sein d’une équipe dynamique et attentionnée. Chantal offre des activités de formation aux intervenants qui oeuvrent auprès des enfants et des adultes ayant un TSA. Elle propose également divers ateliers sur le développement sensorimoteur et sur l’autorégulation. Chantal a suivi une formation sur l’administration du test sur l’intégration sensorielle et la praxie (Sensory Integration and Praxis Test), un outil d’évaluation de la dyspraxie. Dans ce cadre, elle s’est familiarisée en profondeur avec de nombreuses techniques pour traiter les troubles sensoriels et moteurs liés au développement de l’enfant. Son dévouement professionnel se traduit par des démarches d’étude et de formation continue, ainsi que par une implication active auprès des services communautaires en matière de santé.

Attachments