AccueilAccueil ArticlesArticles Choix de langueChoix de langue
RSS Feeds
DrillDown Icon Autisme Ontario – Base de connaissances
DrillDown Icon Bienvenue
DrillDown Icon Caractéristiques et fonctionnalités de ce site
DrillDown Icon 2 Diagnostic
DrillDown Icon 3 Famille
DrillDown Icon 4 Développement des habiletés
DrillDown Icon 5 Activités récréatives, loisirs et santé
DrillDown Icon 6 Bénévolat et emploi
DrillDown Icon 7 École élémentaire et secondaire
DrillDown Icon 8 Possibilités d'intervention
DrillDown Icon 9 Technologie
DrillDown Icon 10 Opinions personnelles
DrillDown Icon 11 Planification de l'avenir
DrillDown Icon 12 Études postsecondaires
DrillDown Icon 13 Transition vers l'école
DrillDown Icon 14 Les professionnels et le TSA
DrillDown Icon Les ergothérapeutes
DrillDown Icon Dentistes pédiatriques
DrillDown Icon Physiothérapeutes
DrillDown Icon Les travailleuses et les travailleurs sociaux
DrillDown Icon Les orthophonistes
DrillDown Icon Les enseignantes et les enseignants
DrillDown Icon Les diététistes
DrillDown Icon Les optométristes
DrillDown Icon 15 La santé mentale
  Envoyer cet article par courrielAperçu avant impressionAperçu avant impression article actuel/Catégorie avec articles complémentaires/sous-catégories
 
Dentistes pédiatriques

Quel est le rôle d’un dentiste pédiatrique?

Les dentistes pédiatriques ont suivi une formation spéciale dans le domaine des soins dentaires pour enfants. Cette formation comporte un volet complet axé sur le traitement des enfants qui présentent des besoins particuliers. À titre de prestataires de soins primaires, les dentistes pédiatriques sont appelés à revoir bon nombre de leurs patients et à prendre soin de leur santé bucco-dentaire sur une base permanente. Cela consiste à voir les patients à intervalles fixes pour l’examen et le nettoyage de leurs dents. Ils peuvent également traiter de jeunes patients qui leur sont référés par des dentistes généralistes. Dans de telles situations, il se peut qu’ils ne prodiguent des soins qu’une seule fois à un enfant; il s’agit alors de soins spécifiques qui dépassent l’habileté du dentiste généraliste ou son degré de confort.

Pour certains enfants et certains jeunes qui ont un trouble du spectre de l’autisme (TSA), une visite chez le dentiste peut être une expérience très angoissante. Les dentistes pédiatriques sont conscients de cette réalité et sont outillés pour répondre aux besoins particuliers de leurs jeunes patients.

L’anesthésie est une option. De nombreux dentistes pédiatriques offrent des services de sédation consciente dans le cadre de leur pratique. Certains optent pour une sédation légère alors que d’autres proposent une sédation plus profonde administrée par des anesthésistes spécialisés en soins dentaires ou médicaux. Certains dentistes pédiatriques ont accès à des salles d’opération en milieu hospitalier et ont la possibilité d’y traiter leurs patients. Et pour terminer, un certain nombre de services de sédation sont offerts par des anesthésistes dentaires qui ne sont pas spécialisés en dentisterie pédiatrique, mais ont reçu une formation de haut niveau dans le domaine de l’anesthésie dentaire.

Comment un dentiste pédiatrique peut-il aider un enfant qui a un TSA?

Les dentistes qui traitent un plus grand nombre d’enfants ayant un TSA connaissent parfois mieux les besoins particuliers de cette clientèle. Ces connaissances leur sont utiles pour offrir un traitement efficace, adapté aux besoins des patients assis dans la « chaise du dentiste ». De plus, les dentistes pédiatriques proposent habituellement, dans leurs cabinets, des activités divertissantes, susceptibles d’intéresser les jeunes patients ayant un TSA qui sont en attente ou en cours de traitement. Les jouets, les jeux vidéo et d’autres objets à triturer peuvent contribuer à rendre leur visite chez le dentiste plus agréable.

Les enfants qui ont un TSA éprouvent souvent des difficultés sensorielles. Comment un dentiste peut-il atténuer ces difficultés dans le cadre de sa pratique?

Il s’agit là du plus gros défi auquel sont confrontés les dentistes qui traitent des enfants et des jeunes qui ont un TSA. La bouche est une partie du corps très sensible pour tout le monde. Ajouter à cela une sensibilité sensorielle et vous obtenez un énorme problème.

À la suite d’une lente et constante « désensibilisation systématique », il est possible qu’un enfant ou un adulte ayant un TSA apprenne à accepter les stimuli indissociables des visites chez le dentiste pour des examens réguliers.

Une introduction progressive. Une façon de réduire l’impact des multiples éléments de nouveauté – sur les plans de la vision, de l’audition, de l’odorat, du goût et des sensations – consiste à présenter ceux-ci très progressivement au patient. Les premières visites peuvent être structurées de telle sorte que la personne ayant un TSA puisse simplement se promener dans le cabinet et se familiariser avec l’environnement, voir la pièce et toucher la « chaise du dentiste ». Lors des visites suivantes, cette personne peut s’asseoir plus longtemps dans le fauteuil dentaire et tourner la lampe placée au-dessus de sa tête. Au cours de visites subséquentes, le dentiste ou l’hygiéniste dentaire peut utiliser une brosse à dent et un miroir dentaire pour regarder à l’intérieur de la bouche. Ces visites pourraient être plus fréquentes qu’aux intervalles habituels de six à neuf mois, voire même mensuelles, pour aider à fixer le souvenir des nouvelles situations.

À la suite d’une lente et constante « désensibilisation systématique », il est possible qu’un enfant ou un adulte ayant un TSA apprenne à accepter les stimuli indissociables des visites chez le dentiste pour des examens réguliers. Si le traitement nécessite de trop nombreux stimuli, un anesthésiste peut administrer une sédation afin d’atténuer les effets sensoriels des soins dentaires prodigués à un jeune patient, enfant ou adolescent, qui présente un TSA.

« Certains patients ayant un TSA ont besoin d’un anesthésiste. »

Malheureusement, certaines personnes ayant un TSA, enfants ou adultes, sont incapables de tolérer les soins dentaires invasifs. C’est ici que l’anesthésie devient nécessaire. Il existe différents niveaux d’anesthésie, allant de la sédation légère à l’anesthésie générale.

Dans certains cas, les formes plus légères de sédation n’aident pas vraiment les patients qui ont un TSA. Avec ce type de sédation, le patient reste éveillé et est en mesure de réagir à ce qu’il ressent. Parce que la sédation légère provoque parfois une certaine désorientation, le patient peut avoir de la difficulté à comprendre ce qui lui arrive et, par conséquent, devenir plus agité. Dans bien des cas, l’anesthésie générale est la meilleure méthode pour prodiguer les meilleurs soins dentaires possibles au patient, sans lui imposer un stress indu. Certains dentistes exerçant en Ontario ont reçu une formation spéciale qui les autorise à offrir des services d’anesthésie générale dans leurs cabinets.

Comment une famille peut-elle trouver un anesthésiste dentaire?

Les familles peuvent effectuer une recherche en ligne pour trouver ces dentistes ou demander à leur dentiste de famille de les orienter vers des cliniques qui offrent des services d’anesthésie.

Elles ont aussi la possibilité de s’adresser au Collège royal des chirurgiens dentistes de l’Ontario pour obtenir les noms et coordonnées des dentistes qui sont autorisés à offrir des services d’anesthésie générale dans la province. Certains dentistes pédiatriques ont accès aux salles d’opération d’un hôpital; il s’agit là d’une autre façon d’offrir l’anesthésie générale pour des soins dentaires.

Dans les grandes villes de l’Ontario, il y a de fortes chances qu’il y ait à la fois des dentistes pédiatriques et des anesthésistes qui acceptent d’assister des dentistes. Malheureusement, les spécialistes sont moins nombreux dans les plus petites villes et les temps d’attente pour obtenir des traitements sont parfois plus longs. Bon nombre de familles dont certains membres ont des besoins particuliers finissent par se résigner à se rendre dans les régions plus peuplées pour obtenir des services spécialisés. Si vous habitez dans une petite ville et que votre dentiste n’est pas en mesure de vous fournir les soins nécessaires, demandez-lui de vous aider à trouver le dentiste pédiatrique ou l’anesthésiste le plus proche.

« Dans bien des cas, l’anesthésie générale est la meilleure méthode pour prodiguer les meilleurs soins dentaires possibles au patient, sans lui imposer un stress indu. »

Comment un cabinet dentaire peut-il adapter ses services aux besoins des familles d’enfants ayant reçu un diagnostic de TSA?

Dans un premier temps, il est primordial que le personnel du cabinet fasse preuve de sollicitude et de compassion à l’endroit de l’enfant touché par un TSA et de sa famille. Il est important de comprendre les approches qui répondent le mieux aux besoins particuliers de chaque patient. Avec de la patience, de nombreux patients ayant un TSA parviennent à supporter les soins dentaires.

Le dentiste généraliste qui traite des patients touchés par un TSA doit se montrer patient et compréhensif. Lorsque le dentiste généraliste et la famille du patient le jugent nécessaire, il est important de savoir comment et quand avoir recours aux services de dentistes pédiatriques ou d’anesthésistes spécialisés en soins dentaires.

Est-ce qu’un dentiste recommande des solutions ou pratiques pour améliorer l’hygiène buccale à la maison?

Les cabinets dentaires possèdent des programmes d’hygiène buccale qu’ils recommandent à leurs clients, en tenant compte des besoins et des habiletés de ces derniers. Le dentiste et l’hygiéniste dentaire doivent tous les deux suggérer différents moyens pour aider les personnes ayant un TSA à maintenir une bonne hygiène buccale. Les brosses à dent mécaniques, la soie dentaire et les appareils de nettoyage interdentaire, pour ne nommer que ceux-là, peuvent être recommandés à cet effet. Il y a lieu également de conseiller les familles au sujet des aliments et des boissons qui augmentent le risque de caries ainsi que des méthodes pour réduire ce risque (par exemple, manger du fromage et boire beaucoup d’eau).

Y a-t-il autre chose que je dois savoir lorsque je cherche un dentiste qui connaît bien les méthodes à utiliser pour aider les enfants touchés par un TSA et d’autres difficultés?

Comme elles le font avant de solliciter tout service professionnel, les familles doivent s’assurer qu’elles se sentent à l’aise avec le dentiste et avec les membres du personnel de son cabinet. Tous doivent se montrer accueillants et prêts à répondre aux questions posées ou aux inquiétudes exprimées. Si vous ne vous sentez pas suffisamment à l’aise, essayez tout simplement de trouver un autre cabinet dentaire. Il va de soi que les plus petites collectivités ontariennes ont moins de choix.

Veuillez décrire la formation et l’expérience des personnes qui vont intervenir auprès de mon enfant.

Un dentiste généraliste possède une formation de quatre ans suivie dans une faculté de médecine dentaire. La formation des dentistes pédiatriques et des anesthésistes spécialisés en soins dentaires comprend un programme supplémentaire de deux ou trois ans après les études en médecine dentaire. Les familles peuvent s’adresser au Collège royal des chirurgiens dentistes de l’Ontario pour obtenir les noms et coordonnées des dentistes qui sont autorisés à offrir des services d’anesthésie générale dans la province. Bon nombre des anesthésistes spécialisés en soins dentaires ont l’habitude d’offrir des services de soutien aux enfants qui présentent des symptômes de TSA.

Les hygiénistes dentaires et les aides-dentistes suivent un programme d’une année dans leurs disciplines respectives. Pour que leur permis de pratique demeure valide, les dentistes, les hygiénistes dentaires et les aides-dentistes doivent s’inscrire à différents programmes de formation continue. Ces programmes sont nombreux et couvrent tous les aspects des soins dentaires; les participants apprennent entre autres à fournir des services aux personnes qui ont des besoins particuliers et se familiarisent avec les problématiques connexes à différents syndromes. Pour ce qui est de traiter des enfants ou des adultes ayant un TSA, il est possible que certains dentistes n’aient jamais vu de patients de ce groupe, tandis que d’autres possèdent davantage d’expérience en ce domaine.

Il est important de demander à votre dentiste s’il se sent à l’aise pour traiter des patients ayant un TSA et s’il l’a déjà fait dans le passé.

---

Interviewée : David A. Isen, B.Sc., D.M.D.

Davis Isen, du cabinet dentaire Sleep for Dentistry, de Toronto, aime aider les patients de tous âges à surmonter l’anxiété qu’ils éprouvent lorsqu’ils ont besoin de soins dentaires. Il pratique à Toronto depuis qu’il a obtenu son diplôme en médecine dentaire, en 1991, et demeure un membre actif de sa collectivité. David est né à Toronto, en Ontario. Jeune adulte, il a étudié en neurosciences à l’Université de Toronto, puis s’est inscrit à la faculté de médecine dentaire de l’Université de Western Ontario. Après sa formation générale en art dentaire, David a poursuivi des études supérieures en anesthésie intraveineuse au Montefiore Medical Centre, à New York. Il a été invité aux émissions de télévision Marketplace et The Right Fit, plus précisément pour les épisodes traitant de la phobie des dentistes et de l’anxiété générée par les soins dentaires. Il est également président de l’Ontario Dental Society of Anaesthesiology.

Attachments