Autour de la piscine

Par Micole Ongman, superviseure du programme aquatique, Ville de Whitchurch-Stouffville

Bon nombre des principes inculqués aux instructeurs de natation et aux sauveteurs peuvent être pertinents et aisément adaptables pour les personnes qui interviennent auprès d’enfants autistes. Le principal, c’est que les instructeurs et les sauveteurs comprennent avec qui ils travaillent, que chaque enfant est différent, que les enfants veulent faire confiance à leur enseignant ou enseignante, s’amuser et vivre une expérience agréable. Voici 25 conseils pratiques qui peuvent être mis en application un peu partout, pas seulement autour de la piscine.

  • La sécurité doit toujours être votre priorité.
  • Établissez des règles dès le départ et, si possible, associez-les à une image ou à tout autre élément visuel. Insistez sur les règles importantes et gardez les choses simples.
  • À chaque cours, revoyez ces règles. Ne présumez pas que les enfants s’en souviennent. Si la règle est enfreinte, pointez du doigt l’appui visuel pour qu’ils comprennent ce qu’il faut faire. Il peut être utile de leur expliquer pourquoi les règles existent.
  • Soyez conscient de l’existence de problèmes médicaux et tenez-vous prêt à intervenir au besoin.
  • Certains enfants ont très peur de l’eau; procédez lentement et progressivement.
  • Veillez à souligner les réussites. Ce que vous pensez qu’ils doivent accomplir pour réussir ne correspond peut-être pas à ce qu’ils sont réellement capables de faire, et bon nombre de leurs réussites passent inaperçues. Par exemple, l’instructeur peut être frustré parce que l’enfant ne met pas son visage dans l’eau, mais l’enfant peut être concentré sur sa découverte de l’eau, sur les effets de celle-ci sur sa peau. Ce qui, pour lui, peut représenter une immense victoire.
  • Saluez les réussites en vous basant sur leurs meilleurs accomplissements personnels et le développement de leurs habiletés. Évitez de les comparer aux autres enfants ou aux critères définis sur les fiches de contrôle. Il existe toujours un accomplissement à souligner. Pour le reconnaître, vous devrez parfois chercher très attentivement et comprendre l’enfant.
  • Si vous pensez que les enfants n’écoutent pas, vous êtes probablement dans l’erreur.
  • Informez-vous auprès des parents des personnages préférés de leurs enfants, puis relier les activités d’apprentissage à ces personnages. Les enfants sont parfois incapables de faire certaines choses parce qu’ils sont timides ou se sentent dépassés par les événements, mais ils sont peut-être capables de les faire comme Dora l’exploratrice, etc.
  • Suivez leurs traces et essayer d’intégrer vos exigences dans leurs centres d’intérêts. Utilisez leurs centres d’intérêts pour les aider à atteindre leurs objectifs au lieu de vous attendre à ce qu’ils suivent votre rythme.
  • Veillez à ce que les transitions s’effectuent en douceur. Si vous êtes à une extrémité de la piscine, en train de souffler des bulles, et devez vous rendre à l’autre extrémité, faites des bulles en marchant ou toute autre chose qui lie les activités entre elles.
  • Si les enfants sont concentrés sur une activité et se débrouillent bien, demandez-vous s’il est vraiment nécessaire de passer à l’activité suivante tout de suite ou si vous pouvez les laisser faire et leur permettre de prolonger cette activité.
  • Établissez des routines qui ne changent pas. Rencontrez-vous toujours au même endroit pour commencer le cours. Commencez avec la même activité pour les mettre à l’aise. Finissez le cours avec la même activité afin de conclure par un succès et informer les enfants que la prochaine étape est la sortie de la piscine et que le cours est terminé.
  • Soyez constant et conséquent.
  • Ce qui fonctionne bien pour un enfant peut être une catastrophe pour un autre. N’essayez pas de donner des leçons préprogrammées. Observez bien ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas avec l’enfant et, si nécessaire, ajustez les leçons en conséquence.
  • N’utilisez qu’une seul consigne ou directive à la fois. Gardez les choses simples. Si les enfants ne font pas ce que vous demandez, c’est qu’ils ont probablement besoin qu’on leur explique de nouveau, d’une autre façon.
  • Tout le monde doit respecter l’espace personnel des autres. Avant de toucher un enfant pour l’aider à flotter ou à acquérir une habileté, informez-le d’abord de ce que vous allez faire et expliquez-lui pourquoi vous devez entrer en contact avec lui. Si cela est possible, procéder à une démonstration sur quelqu’un d’autre.
  • Les habiletés qui sont habituellement divisées en deux ou trois étapes pourraient devoir être fractionnées en 10 ou même 20 étapes différentes.
  • Aidez les enfants dès leur arrivée au vestiaire.
  • Autant que possible, appelez-les par leurs prénoms. En toutes circonstances, prenez le temps de vous présenter aux enfants. Les enfants sont habituellement plus à l’aise lorsqu’ils savent votre nom.
  • Lorsqu’il y a un problème entre deux enfants, il y a une raison et c’est souvent en réaction à ce que l’un des deux a fait. Trouvez le déclencheur du conflit. Il pourrait être utile de demander aux fournisseurs de soins de quels types de déclencheurs il peut s’agir et, si possible, d’éviter ces situations.
  • Les règles et la constance sont très importantes. Les règles doivent être claires, aller droit au but, visuelles autant que possible et expliquées.
  • Si nécessaire, prévoyez une visite à la piscine, axée tout spécialement sur le respect des règles établies. Amenez les enfants avec leurs parents, leurs frères et sœurs, etc. et laissez-les mettre ces règles en pratique ou participer à des jeux de rôles sur la manière d’obéir aux règles à suivre à la piscine.
  • Concevez un plan pour faire face aux difficultés. Lorsque les enfants enfreignent une règle ou n’écoutent pas, prévoyez un lieu de réunion où vous les inviterez à se rendre pour discuter de ce qui ne va pas, pour se calmer, etc.
  • Lorsque les enfants sont dans la piscine, ce n’est pas le moment de crier à tue-tête nos directives ou nos questions, car celles-ci constituent de trop grandes distractions. Inventez un geste de la main pour les avertir qu’ils doivent s’approcher du bord de la piscine. Répétez cet exercice pendant qu’ils nagent.

Faites preuve de créativité et amusez-vous. Faites en sorte que les performances des enfants n’échappent pas à votre attention. Il y a toujours quelque chose à louanger.

Micole est très active à la section locale de la région de York, d’Autisme Ontario, et maman d’un petit garçon qui a un TSA. Ses expériences personnelles viennent enrichir son travail professionnel. Micole siège également au conseil d’administration de la Société de sauvetage, section de l’Ontario.